Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 19:19
Tu comprendras quand tu seras plus grande, de Virginie Grimaldi

Mot de l'Editeur :
Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.

C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur.
Un humour décapant, des personnages attachants et une profonde humanité.
En le refermant, on n'a qu'une envie : celle de se délecter des petits bonheurs
qu'offre la vie.

Mon avis :
C'est une pépite de bonheur & d'émotion.
Après avoir apprécié le premier roman de Virginie Grimaldi "Le premier jour du reste de ma vie", c'était avec grand plaisir que je commençais à lire les 1ères lignes de son 2è roman. Pour son roman précédent, j'avais quand même une petite "déception", celle de ne pas retrouver son humour si percutant qu'on pouvait lire sur son blog Femme Sweet Femme...
Et quel bonheur lorsqu'après avoir lu qq lignes, qq pages, je me suis dit : c'est du Ginie !!!!! J'ai véritablement retrouvé son écriture, sa plume si particulière. Je me suis attachée à Julia, son personnage principal, psychologue qui "atterrit" dans une maison de retraite dans un mécanisme de fuite.... Alors qu'elle pensait s'y "planquer", s'y "enterrer" d'une certaine manière, finalement ce sont tous ces résidents qui lui ouvriront l'esprit & le coeur ; sans oublier ses nouveaux collègues qui deviendront des amis.
On passe du rire aux larmes. Son écriture nous fait rigoler comme des idiotes sur le strapontin du métro, pleurer à chaudes larmes bien installée dans son lit, sourire niaisement ou avoir des yeux attristés de cocker...
Il est juste parfait, aucune longueur, aucune retouche à faire... Quelle réussite d'avoir réussi à entremêler tant d'émotions différentes.
J'ai lu le mot "fin", les yeux remplis de larmes et pleine de déception de devoir laisser tous ces personnages à qui elle a donné tant de vie.
Résonnent en moi tant de passages.... celui de la 1ère baignade, celui les soirées Plus belle la vie et tant d'autres.
Je vous le recommande fortement... On pourrait le qualifier de livre de plage, mais finalement sous un plaid derrière la fênetre d'un chalet à travers laquelle tomberait des flocons, ça irait très bien aussi ! Bref : A lire quelque soit la saison, la période....
Un véritable coup de coeur !!!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 21:02
La Maladroite, d'Alexandre Seurat

Mot de l'éditeur :
Tout commence par un avis de recherche, diffusé à la suite de la disparition d'une enfant de 8 ans. La photo est un choc pour une institutrice qui a bien connu cette gamine. Pour elle, pas de doute : cette Diana n'a pas été enlevée, elle est déjà morte, et ses parents sont coupables. Remontant le temps, le roman égrène les témoignages de ceux l'ayant côtoyée, enseignants, grand-mère et tante, médecins, assistants sociaux, gendarmes... Témoins impuissants de la descente aux enfers d'une enfant martyrisée par ses parents qui, malgré les incitations à parler de plusieurs adultes, refusera de les dénoncer. Ce roman est inspiré par un fait divers récent largement médiatisé car, en dépit de plusieurs signalements, l'enfant n'avait jamais bénéficié de protection. Loin de tout sensationnalisme, l'auteur rend sa dimension tragique à ce drame de la maltraitance. Ce choeur de voix, écrit dans une langue pure, sans pathos ni commentaires, tient le lecteur entre ses tenailles. Rares sont les romans ayant cette nécessité. Alexandre Seurat s'impose par la justesse de son écriture et de son regard. Un premier roman décisif.
Né en 1979, Alexandre Seurat est professeur de lettres à Angers. Il a soutenu en 2010 une thèse de Littérature générale et comparée.

Mon avis :
Ce 1er roman aborde avec une certaine justesse et humilité la défaillance de tout un système menant sans doute à un drame non nommé véritablement puisqu'il évoque uniquement la disparition d'une enfant.

A partir de là, se tricotent les différents témoignages des personnes qui ont gravité autour de cette enfant, à commencer par la grand-mère maternelle, la tante.... puis les institutions commencent à entrer dans la "danse". Dès la naissance, des signes d'alerte apparaissent comme la naissance sous X, mais la mère viendra rechercher sa fille. L'institutrice, très inquiète qui tentera pas tous les moyens de se rapprocher de cette petite fille. Le médecin scolaire. La drectrice. L'assistante sociale jusqu'à des instances plus en rapport avec la protection de l'enfance comme l'ASE, le procureur, etc...
Une écriture à plusieurs voix qui exprime la complexité des institutions dans des cas de suspicion de violence sur enfant, et sans doute un dysfonctionnement ayant conduit au drame (programmé ?) de cette petite fille..
Un style épuré, juste, simple... presque froid évitant de sombrer dans le pathos.

Une réussite.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Soma - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 16:30
Alex, de Pierre Lemaitre

4è de couverture :

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée et livrée à l'inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne. Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l'on retrouve le talent de l'auteur de Robe de marié.

Mon avis :
Couronné d'un Goncourt pour Au-revoir là-haut, Pierre Lemaitre a écrit d'autres romans, des policiers notamment qui ont reçu des prix. Je n'ai pas encore lu son dernier roman, mais étant dans une période "roman policier", j'ai lu celui-ci.
Alex, jeune femme, se fait enlever. Elle se retrouve dans une cage pliée en 2...
Alors que le commissaire commence à enquêter sur la victime, il se rend compte progressivement que l'enquête est bien plus complexe qu'une simple disparition & que la victime n'a p-être pas toujours étée une victime.
Un thriller assez sombre, parfois violent plutôt bien ficelé avec es rebondissements.
Cependant l'intrigue ne m'a trop plue, ce qui n'enlève rien à la qualité d'écriture de l'auteur.
Je lirai sans doute Robe de Marié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 17:00
Les Apparences, de Gillian Flynn

Mot de l'éditeur :
Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s'installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L'enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu'il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu'elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres plus inquiétantes. Après Sur ma peau et Les Lieux sombres, Gillian Flynn nous offre une véritable symphonie paranoïaque, dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.

Mon avis :
Enthousiasmée par le prix Elle, ainsi que les bonnes critiques lues, je me suis plongée dans ce policier...
J'ai juste mis 300 pages à apprécier ce roman.
300 pages, c'est long.
Amy, en couple avec Nick, disparait. Le couple semblait parfait.... En apparence seulement.
Vers les pages 300-350, enfin tout se débloque & enfin tout se renverse... Les apparences tombent & la vérité transparait.
Au final, j'ai bien aimé cette 2è partie du roman, que j'ai trouvé machiavélique & très intéressante.
Un bon scénario alourdit par un début sans doute trop long à mes yeux.
Une adaptation cinématographique par David Fincher est prévue.
Très bien, si on lit les 300 premières pages en diagonal. Mais p-être est-ce pour poser le cadre de ce couple "modèle". J'ai aimé l'intrigue en tous les cas !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 14:08
Avant d'aller dormir, de SJ Watson

Mot de l'éditeur :

A la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Mon avis :
J'achète rarement des romans policiers en grand format. Mais j'avais lu des très bonnes critiques de celui-ci, le résumé me plaisait vraiment. Alors je l'ai pris !
Dès les premiers mots, les premières pages j'étais un peu septique.
J'ai tout de même continué, persévéré.
Le roman commence alors que Christine a 47 ans. Elle perd la mémoire "chaque nuit" depuis une vingtaine d'années, suite à un accident. Tous les matins, elle se réveille en ayant tout oublié. Mais le Dr Nash l'appelle tous les jours pour lui dire qu'elle tient un journal intime caché dans le placard, à l'insu de son mari. Tous les jours, elle le relit. Tous les jours, elle écrit pour tenter d'avancer, d'écrire, de comprendre son histoire, son passé & son présent.
Je crois que j'ai trouvé le scénario tellement incohérent voire impossible, que je n'ai pas réussi à adhérer & à y croire.
Alors qu'il fait parti des meilleurs thrillers du moment, pour moi c'est juste une grosse déception !
Tout le monde semble avoir apprécié, adoré... sauf moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 09:07
Spirales de Tatiana de Rosnay

Mot de l'éditeur :
Hélène, la cinquantaine paisible,mène une vie sans histoire auprès de son mari, de son fils, de sa fille et de ses petits-enfants. Hélène est une épouse modèle, une femme parfaite. Un jour d’été caniculaire à Paris, sur un coup de tête, elle cède aux avances d’un inconnu. L’adultère vire au cauchemar quand, au lit, l’amant sans nom meurt d’une crise cardiaque. Hélène s’enfuit, décidée à ne jamais en parler et, surtout, à tout oublier. Mais, dans son affolement, elle laisse son sac à main… avec ses papiers. Happée par une spirale infernale, Hélène ira très loin pour sauver les apparences. Très loin, mais jusqu’où ? Dans ce roman au suspense hitchcockien, Tatiana de Rosnay explore les arcanes de la bonne conscience et la frontière fragile entre le bien et le mal.

Mon avis :
Une 4è de couverture qui me plaisait... Le secret, les secrets, les mensonges, la spirale...
Finalement, une belle déception. Un roman sans intérêt, absolument pas crédible du tout.
Un homme est retrouvé mort. A côté de lui, le sac à main d'Hélène.. On l'interrogera (oui qd même) et comme un tour de passe-passe, elle ne sera jamais suspectée de rien...
Pourtant j'aime beaucoup Tatiana de Rosnay, mais là, c'est un total loupé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 07:38
Demain, de Guillaume Musso

Mot de l'éditeur :
Elle est son passé...
... il est son avenir.
Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie.
Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans.
Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.
Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.
Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…
Une aventure aussi mystérieuse que bouleversante.
Une intrigue virtuose aux frontières du réel.
Un suspense diabolique, intense et captivant.

Mon avis :
Matthew est veuf depuis moins d'1 an et élève seul sa fille de 4 ans.
Lors d'une brocante, il s'achète un ordinateur. Constatant qu'il y a encore des photos sur le disque dur, il envoie un mail à sa propriétaire, Emma. S'ensuit alors une correspondance aboutira à un diner à New York, où vit Emma.
Le jour du rendez-vous, ils se préparent chacun de leur côté, se rendent au restaurant, s'installent à la table.. Chacun attendra l'autre, mais personne ne viendra.
De retour, un nouvel échange pour comprendre ce lapin mutuel... jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils ne vivent pas la même année. Emma est en 2010, alors que Matt vit en 2011... Ce dernier va vouloir changer le cours des événements en demandant à Emma d'empêcher la mort accidentelle de sa femme (puisqu'elle vit dans le passé)... Mais ces "aventures" vont révéler d'autres secrets...
Un roman prenant mêlant paranormal & émotion après le décevant "7 ans après" de l'année passée. Malgré ce côté improbable à la "retour vers le futur", ce fut un excellent moment & je continue à aimer Musso, même si certains de ses romans sont parfois décevants.
De l'aventure, des sentiments... Vraiment chouette !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 14:58
Le voleur d'ombres, de Marc Levy

Mot de l'Editeur :
Enfant, il vole les ombres de ceux qu'il croise : amis, ennemis, amours... Et chacune de ces ombres lui confie un secret. Malgré lui, il devine ainsi les rêves, les espoirs et les chagrins des uns et des autres. Que faire de cet étrange pouvoir ? Il comprend bientôt qu'il peut l'utiliser pour aider ses proches à trouver le chemin du bonheur...
Quelques années plus tard, le « voleur d'ombres » est devenu étudiant en médecine. A-t-il encore le pouvoir de deviner ce qui pourrait rendre heureux ceux qui l'entourent, comme Sophie, qui voudrait tant être aimée, ou Luc, qui voudrait changer de vie ? Pourra-t-il les aider à vivre leurs rêves plutôt que de rêver leur vie ? Et lui, sait-il où le bonheur l'at
tend ?

Mon avis :
Je ne peux m'empêcher d'être intéressée lorsqu'un nouveau roman de Marc Levy parait. Si j'ai été séduite par ses 1ers écrits, rapidement j'ai été déçue. Selon les 4è de couverture, je les achète... ou pas.
L'histoire est jolie, presque poétique. L'histoire d'un enfant, puis d'un adulte.
Petit, son ombre s'échangeait avec les ombres des autres. Lorsque le phénomène se produisait, le petit garçon entrait dans l'esprit de la personne à l'ombre volée. Malheureusement, cette idée fort jolie ne semble pas avoir été exploitée suffisamment, du coup cela a été un peu frustrant & on pourrait se demander quel intérêt d'avoir donné ce don au héros.
Cela a été malgré tout une lecture très agréable, mais sans plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 11:48

certaines.pngMot de l'éditeur :
Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu’elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d’un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d’exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l’humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre et la détention dans les camps d'internement – l’État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l’oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n’avaient jamais existé. 

Mon avis :
Les vies d'immigrantes japonaises aux USA résonnent de 100 voix, de 1000 voix dans ce magnifique 2è roman de Julie Otsuka qui a obtenu le Prix Femina Etranger 2012.
Pas une héroîne, mais des héroînes... donnant un récit à la 1ère personne du pluriel : nous.
Leux voix résonnent, se font écho les unes aux autres de leur départ du Japon, leurs arrivées aux USA, leurs mariages avec des japonais, les naissances de leurs enfants, leurs vies quotidiennes.... jusqu'à la guerre.
Cela peut être déstabilisant toutes ces voix, ces échos... Mais en fin de compte, c'était une manière de penser à toutes.
Un magnifique hommage à ces femmes, à leurs histoires, à leurs vies.
Splendide. 

Extrait :
"
Nous avons accouché sous un chêne, l'été, par quarante-cinq degrés. Nous avons accouché près d'un poêle à bois dans la pièce unique de notre cabane par la plus froide nuit de l'année. Nous avons accouché sur des îles venteuses du Delta, six mois après notre arrivée, nos bébés étaient minuscules, translucides, et ils sont morts au bout de trois jours. Nous avons accouché neuf mois après avoir débarqué, de bébés parfaits, à la tête couverte de cheveux noirs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 06:40

seul-a-savoir.pngMot de l'éditeur :
« Je sais ce qui est arrivé à Nathan. Voulez-vous jouer avec moi ? Signé : Le Troyen. » Un message mystérieux sur Facebook et le passé de Marion resurgit.Meurtres, coups de théâtre, faux-semblants et, au bout d'un jeu de piste infernal, la plus incroyable des révélations : le secret de Nathan Chess, l'homme que Marion n'a jamais pu oublier.

Mon avis :
Marion était externe à l'Hôtel-Dieu à Paris & tombait amoureuse de son chef, le Dr Nathan Chess. Mais voilà, qu'il disparait du jour au lendemain. Un quinzaine d'années passe & Marion reçoit un mystérieux message via Facebook.
L'intrigue se construit progressivement avec des flash-backs sur l'histoire amoureuse de Marion & Nathan. J'ai aimé le cadre de leur histoire, puisque c'est à l'Hôtel-Dieu où j'ai, moi-même, été externe & interne. C'était sympathique de retrouver les descriptions de ce décor que je connais bien.
Concernant l'intrigue "policière", prenant, oui... roccambolesque beaucoup. Cela se lit très vite (en 3 jours), bien que cela manque clairement de crédibilité. Bon moment malgré tout.

Lecture en cours :
- Glacé de Bernard Minier, autre policier français... de qualité pour le moment (prix du polar francophone du festival de Cognac, me reste 250 pages sur les 750 totales)
- Certaines n'ont jamais vu la mer de Julie Otsuka (Prix Fémina 2012) 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article

Présentation

  • : Ma Vie En Couleurs
  • Ma Vie En Couleurs
  • : Après avoir vécu 3 ans en Inde, je rentre en France avec un mari & 2 enfants... Ma vie, mon quotidien, mes pensées...
  • Contact

Bienvenue chez moi

Un petit blog qui parle de :

Mon expatriation à New Delhi, en Inde
Mes voyages : en Inde et dans les environs
Ma maternité : ma fille, ma 2è grossesse
Mes loisirs : mes lectures, mes films...
Moi : mes humeurs, mes coups de coeurs, mes coups de gueule...

Mon quotidien en somme !
Bonne Visite

Recherche

Mon blog

facebook-copie-1.png twitter-copie-1.png

hellocoton-copie-1.png

 

tour-eiffeil-copie.png

Design par Korrig Anne

credit.png

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -