Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 04:31

Rien ne s'oppose à la nuit

de Delphine de Vigan

 

rien-ne-s-oppose-a-la-nuit.jpg4è de couverture :
« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. »
Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

 

Mon avis :
C'est avec les yeux remplis de larmes que j'ai terminé la lecture de ce livre, de cette "biographie" qui fut pour moi bouleversante !
Delphine de Vigan, je l'ai découverte avec No et moi. Si l'histoire de ce roman ne m'avait que partiellement touchée j'ai aimé son style d'écriture. Attirée par cet autre roman qui figure parmi les meilleures ventes du moment, je me suis lancée sans trop savoir vraiment de quoi ça "parlait".
Ce livre débute par un fait : elle retrouve sa mère morte chez elle, elle s'est suicidée. Quelques temps après, le désir, le besoin d'écrire sur cette femme qu'est sa mère se fait ressentir. Elle fait plonger toute sa famille dans les méandre du passé pour recueillir le maximum d'informations, tente d'analyser tous les documents, tous les écrits, les cassettes audio qui sont en sa possession... Ce "roman" raconte la vie de Lucile, de son enfance à sa mort, entrecoupé de passage où Delphine de Vigan s'interroge sur son travail, l'écriture de ce livre, sur la peur de sortir un jour un livre sur sa famille, ses angoisses...
J'ai lu les dernières pages, les dernières lignes dans les larmes. Il m'a fallu qq minutes pour me calmer & me dire que malgré la souffrance de l'auteur (de la vie que lui a "imposé" sa mère, du suicide & de la souffrance de cette dernière), elle ne lui en veut pas & au contraire, a sans doute trouvé sa mère très courageuse. En fermant le livre, j'ai compris le titre (qu'elle a choisi parce que ce sont les paroles d'une chanson de Bashung), mais parce qu'aussi, il a, à mon avis, un 2è sens.
Ce n'est pas dans mon habitude de lire des romans pseudo autobiographiques ou biographiques, mais là :

BOULEVERSANT !
Je crois que je vais essayer de me procurer Les heures souterraines.

 

 

J'ai commencé Meurtre dans un jardin indien, de Vikas Swarup, qui a écrit Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devient milliardaire (dont le film est Slumdog Millionnaire)
Demain, départ pour un we à Agra, là où se trouve le Taj Mahal !

 

A très vite

S.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Soma - dans Ma vie de lectrice
commenter cet article

commentaires

Xtinette 09/03/2012 14:03

J'ai aimé sauf les passages où elle raconte l'écriture de son livre...

les-voyages-de-gridelle 09/03/2012 13:45

en ce moment j'ai le sentiment que tout m'amène à lire cette auteure. je suis tombée il y a quelque jours sur une phrase issue d'un de ses romans et qui m'a transportée. je ne vais pas la citer
ici, mais cela parlait de la dure réalité qui nous empêche de nous prémunir des malheurs. Ton article vient à nouveau me donner l'envie de la lire. MERCI

Vanessa 09/03/2012 10:28

Contente que tu aies aimé. J'ai également trouvé ça très émouvant.

My Little Discoveries 09/03/2012 09:26

Moi aussi j'adore Delphine de Vigan, son écriture est d'une justesse...
J'ai beaucoup aimé "plus rien ne s'oppose à la nuit", "No et moi" et également "les heures souterraines" (http://mydiscoveries.canalblog.com/archives/2011/05/19/21123189.html).
Bon week-end Soma!

patacaisse 09/03/2012 08:01

Je l'ai beaucoup aimé également.

Présentation

  • : Ma Vie En Couleurs
  • Ma Vie En Couleurs
  • : Après avoir vécu 3 ans en Inde, je rentre en France avec un mari & 2 enfants... Ma vie, mon quotidien, mes pensées...
  • Contact

Bienvenue chez moi

Un petit blog qui parle de :

Mon expatriation à New Delhi, en Inde
Mes voyages : en Inde et dans les environs
Ma maternité : ma fille, ma 2è grossesse
Mes loisirs : mes lectures, mes films...
Moi : mes humeurs, mes coups de coeurs, mes coups de gueule...

Mon quotidien en somme !
Bonne Visite

Recherche

Mon blog

facebook-copie-1.png twitter-copie-1.png

hellocoton-copie-1.png

 

tour-eiffeil-copie.png

Design par Korrig Anne

credit.png

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -