Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 12:19

    Sylvie qui tient le blog "Le coin des voyageurs" a publié un petit article polémique sur la femme expat' ICI. Je sais qu'elle voulait juste être taquine & sortir les gros clichés. Cependant, j'ai eu envie de lui répondre.

 

    Pour commencer, je pense que la décision d'une expatriation est une décision à 2, surtout lorsque la femme devra mettre son boulot & ses diplômes au placard pour revertir sa jolie robe de desperate housewife !
    La vie est sans doute totalement différente selon le choix du pays. Il est évident que s'expatrier à Rome, Montréal, San Francisco, Sidney, Luanda, Kuala, Hong Kong.... ou New Delhi, ce n'est pas vraiment la même chose.

 

expatriation.jpg

(image trouvée ici)

 

    Je vais donc reprendre les points de Sylvie :

- habiter dans un pays lointain qui fait rêver ses copines.
Si l'Inde fait rêver pas mal de monde en terme de vacances, je doute fort que c'est le rêve de tous que de venir vivre ici. Vu la difficulté à remplacer certains personnes à des postes d'expat, j'en doute :)
- vivre dans un joli logement.
Nous avons en effet multiplié notre surface parisienne par 6 et avons un appartement que nous apprécions avec les défauts indiens : débit d'eau moyen (correct par rapp à la moyenne), galère pour avoir de l'eau chaude l'hiver, l'eau froide est tiède en été, coupure d'électricité, infiltration d'eau, peinture qui cloque etc...
- avoir du personnel de maison (bye bye ménage, repassage, corvées…) :
Et oui ! Mais si on vous offrait la possibilité d'avoir du personnel de maison, oseriez-vous dire non ? Il faut savoir que Delhi est une ville extrêmement poussiéreuse... il est nécessaire de faire le ménage quotidiennement. Même ainsi, on se retrouve avec des petits pieds bien gris le soir.... le we, qd la maid n'est pas là, ce sera noir pour les pieds. (Notre maid ne vient pas le we... nous avons décidé de ne pas l'exploiter complètement... oh que nous sommes bons)
- avoir une nounou à plein temps pour les enfants :
Idm, vous avez 1 ou 2 enfants en bas âge... la possibilité d'avoir une nounou s'offre à vous, vous dîtes non ? Je n'ai que Poupette... C'est ma maid qui remplit ce rôle & ça me va très bien ainsi.
- peut-être même un chauffeur, un jardinier, une cuisinière.
Il y en a des familles qui ont une team entière chez eux. Ce n'est pas notre cas, car nous n'avons pas besoin. Notre équipe de choc : maid & chauffeur nous convient. Pour le chauffeur, venez voir la conduite en Inde & on en reparle :)
- avoir enfin du temps pour soi :
Oui & non, il est facile de se retrouver avec un emploi du temps rempli.... certes d'activités plutôt de loisirs que de travail... La gestion de la maison prend du temps (sauf si on délègue tout à la maid)... Faire ses courses est assez complexe : pas de supermarché... chaque produit à chaque endroit.
- un bon confort financier :
on quitte son boulot, sa maison, ses amis, sa famille.... ce n'est pas pour se retrouver à l'eau & au pain sec... (ou au chai & au naan)

- des opportunités de voyages dans les pays alentours
Oui, nous préférons voyager dans les pays voisins plutôt que rentrer en France pour chaque vacance (d'ailleurs nombre de jours de vacances bien inférieurs que ce qu'on avait en France). Et vous ? vous ne partiriez pas en vacances si vous le pouviez ?

   Voilà pour cette 1ère partie.
  

   Attaquons la 2è partie(paroles d'un certain Mr B, "expat" installé à HK)

 

- Elles s’ennuient ! Elles avaient peut-être un job intéressant qu’elles ont abandonné pour suivre leur compagnon. Sans boulot, déchargées des corvées ménagères, de la garde des enfants et avec un conjoint souvent absent (il est venu pour travailler, lui !), elles ont trop de temps libre.
Je ne crois pas qu'elles n'ennuient. Il y a des tas de manières de s'occuper. Des activités de loisirs, des activités professionnelles, des activités caritatives... on s'occupe !
  - Elles râlent (un mal français) ! Les règles du pays, les horaires, le climat… Elles ne trouvent pas de bon pain, de vin ou de fromage.
Les françaises, où qu'elles soient : elle râlent ! En Inde, aussi !
- Elles traitent mal leur personnel ! Enfin, pas vraiment, mais elles adoptent facilement les normes en vigueur dans le pays. Et ce n’est pas toujours très social.
Alors là, je rectifie le tir. Le salaire du personnel est indécent : oui ! Les expat payent le double par rapport aux employeurs indiens. Donc oui, c'est indécent, ms les maids, les chauffeurs, préfèrent bosser pour des expat. Je pense qu'on les exploite bcp moins que les indiens et qu'on les traite plutôt bien.
- Elles ne fréquentent que le cercle fermé des expats.
Il est diffcile de fréquenter les indiens... c'est un fait. Oui, on reste entre expat & même entre français, parce que c'est notre langue (je ne suis pas bilingue même si je me débrouille en anglais), parce qu'on a besoin d'être soudé & se soutenir dans cette vie quotidienne pas tjs évidente.
- Leurs enfants sont mal élevés ! Ils sont traités comme des rois par les nounous, ne fréquentant que des enfants d’expats et sont très gâtés.
Les parents restent les parents, à eux d'éduquer leur enfant en expliquant au personnel comment se comporter avec eux. Cela n'est pas tjs facile, car effectivement, les nounous ont tendance à laisser tout faire aux enfants...
- Elles n’apprennent pas la langue du pays. Pas besoin dans le monde des expats.
J'ai pris des cours d'anglais. Je sais 2-3 mots d'hindi...
- Elles ne pensent qu’à faire les magasins et à organiser leurs week-ends et quelques voyages pour les vacances scolaires.
New Delhi, ville du shopping, c'est bien connu, hein ? Ha ha ha... Le shopping, non... Oui, on part parfois en we, en vacances pour souffler... pas vous ?
- Et en plus elles se plaignent ! Leur famille, leurs amis, leur métier…leur manquent.
Et vous ? votre famille vous saoule ? vos amis st chiants ? Quant au boulot, c'est le stress... chacun se plaint différemment ?!

 

Pour mémoire et attention aux préjugés :)

expat


   La vie d'expat' à Delhi n'est pas tous les jours rose, mais nous avons conscience d'être des privilégiés, d'avoir la chance de vivre une expérience enrichissante.

Oui, nous avons la belle vie
Oui, nous avons des galères
Oui, nous nous amusons
Oui, nous râlons
Oui, nous rions
Oui, nous pleurons.
Mais, en fait, nous ne faisons que vivre
Comme vous
Ici ou ailleurs !!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Soma - dans Ma vie quotidienne en Inde
commenter cet article

commentaires

argali 30/07/2012 13:59

Je trouve ton droit de réponse très pertinent. Il remet les choses à leur place de l'intérieur. C'est vrai que vu d'ici, on penserait volontiers ce que disait l'article de Sylvie. Pour avoir vu un
reportage sur Pondichéry, je savais que ce n'était pas si évident. Que tout n'était pas blanc ou noir. Merci d'avoir éclairé notre point de vue.

Soma 02/08/2012 15:30



On a beaucoup d'avantages, c'est certain, on ne crachera pas dans la soupe non plus... Mais croire que c'est idyllique : non !! J'ai passé des semaines à pleurer à mon arrivée avant de
réussir à m'adapter...



crabetan | Conseil voyageur 20/06/2012 18:18

Bonjour, ,je viens de découvrir ton blog qui est super sympa! Merci de parler de ta vie d'expat, j'aimerais vivre à l'étranger l'année prochaine

Soma 25/06/2012 12:51



Dans quel pays ? tu as déjà vécu à l'étranger un peu apparemment d'après ton autre commentaire :)



Bombay Magic 14/06/2012 18:43

J'aime profondément l'Inde (ça fait 6 ans et on a signé pour un 2ème tour, alors ...) mais c'est vrai qu'à chaque fois que je rentre en France, et que ma coiffeuse me dit: "qu'est ce que je vous
envie de vivre en Inde", je ne suis pas sûre qu'elle a un bon visuel :-) :-) :-)

Pour le fait de connaitre de indiens... accroche-toi. Je sais que c'est plus dur à New Delhi qu'à Bombay, mais c'est possible.
Pour moi, un des biais a été une association internationale, qui regroupe indiennes et étrangères (y a pas ça à Delhi ?), les parents des amis indiens des enfants (nous sommes dans une école
internationale). Les indiens aisés sont très cosmopolites, et pour avoir vécu en Corée et à Singapour, c'est bien plus facile de s'intégrer ici.
Il ne faut pas hésiter à faire le premier pas, à inviter une indienne que tu trouves sympa à déjeuner ... Pour moi, ça a pris un an de vrais efforts et de vrai volonté ... et ensuite d'amies
d'amies en amies d'amies, j'ai plus de copines indiennes que françaises ici (il faut dire que nos copains français sont quasi tous partis et que je fais moins d'efforts avec les nouvelles)
Bonne chance!

Soma 15/06/2012 05:12



Merci pour ton message.
Je suis à Delhi depuis 2 ans, mais j'ai vécu un peu recluse pendant 1 an avec la fin de ma grossesse & la naissance de ma fille qui est née ici. Cela fait
vraiment 1 an que j'ai une vie sociale. Il y a qq indiennes dans Delhi-Accueil, ravies de participer aux conversations françaises (ayant appris le français, voire ayant étudié en France). Il ne
nous reste qu'1 an & je dois bien avouer que je commence déjà à faire le compte à rebours avec regret. J'ai appris à aimer vivre ici avec les rires & les pleurs.... Quelle richesse !!! Je
rentrerai en France et p-être repartirai un jour... Mais l'Inde restera peut-être une des plus belles expériences de ma vie... et ce pays sera toujours celui de la naissance de ma fille
:)
Merci à toi :)



sun 14/06/2012 14:50

Je ne suis pas sure d'être capable de le vivre alors moi je t'admire de tenir le coup. c'est clair que l'inde est sans doute une destination plus difficile que certaines. merci pour tous ces
détails :)

marievdk 13/06/2012 13:43

tu as vraiment raison de donner ton point de vue : chaque idée reçue ne vaut que si elle est vraiment vécue! vue de très très loin, je trouve que c'est sans doute une expérience extra-ordinaire
(dans le vrai sens du terme) dont vous vous rappellerez toute votre vie...et ce qui est surprenant c'est que vous êtes TRES nombreux finalement , tu t'es trouvé rapidement des tas de
connaissances... pour le salaire ok, bon sans doute mais tu n'en a plus "à toi", moi ça me gênerait... en tout cas article intéressant, merci de nous faire découvrir tout ça!

Soma 13/06/2012 15:19



Pour toutes les femmes qui deviennent dépendantes de leur mari financièrement, il faut un temps d'adaptation. Lors des coups de mou sur ce sujet, mon homme est
là pour me rappeler que ce qu'il gagne, c'est pour nous 2 et que je participe à son travail d'une certaine manière : qu'il est mignon ;)



Présentation

  • : Ma Vie En Couleurs
  • Ma Vie En Couleurs
  • : Après avoir vécu 3 ans en Inde, je rentre en France avec un mari & 2 enfants... Ma vie, mon quotidien, mes pensées...
  • Contact

Bienvenue chez moi

Un petit blog qui parle de :

Mon expatriation à New Delhi, en Inde
Mes voyages : en Inde et dans les environs
Ma maternité : ma fille, ma 2è grossesse
Mes loisirs : mes lectures, mes films...
Moi : mes humeurs, mes coups de coeurs, mes coups de gueule...

Mon quotidien en somme !
Bonne Visite

Recherche

Mon blog

facebook-copie-1.png twitter-copie-1.png

hellocoton-copie-1.png

 

tour-eiffeil-copie.png

Design par Korrig Anne

credit.png

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -