Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 14:20

 

Des millions de filles ne naîtront jamais, ici en Inde.
Des millions d'hommes n'auront jamais de femmes, ici en Inde.
Parce qu'ici, en Inde, il vaut mieux avoir un garçon pour travailler, pour transmettre ses biens.
Parce qu'ici en Inde, il faudra payer une dot pour la fille qui se mariera (même si la dot est interdite depuis 1961)
Ici en Inde, il n'y a pas assez de femmes et/ou trop d'hommes
...

Malgré des campagnes de sensibilisation voire de répression, je crois que la route est encore longue, très longue pour "rééquilibrer" la population...
A chaque échographie, on signe un papier reconnaissant qu'on ne saura pas le sexe de l'enfant. Je ne vous cache pas qu'en tant qu'expatriés, nous avons la possibilité de savoir si c'est une fille ou un garçon, sous réserve d'avoir un échographiste sympa & habitué à suivre des expat, car a priori, quelque soit le sexe, on sera heureux !

 

Article trouvé sur slate.fr :
http://www.slate.fr/lien/52013/inde-echographies-avortements-selectifs

 

La généralisation des échographies inquiète l’Inde. Le deuxième Etat le plus peuplé au monde vient d’ouvrir une enquête sur les machines à ultrason bon marché importées de Chine, responsables d’un accroissement des avortements sélectifs, selon le Telegraph.

L’exemple chinois est célèbre. Entre 2000 et 2004, 124 garçons sont nés en moyenne pour 100 filles, alors que la moyenne mondiale se situe entre 103 et 107, rappelait William Saletan sur Slate.fr. Mais les IVG discriminatoires effectuées au détriment des filles sont aussi nombreuses en Inde.

Or, depuis quelques années, de nouveaux appareils produits en Chine ont fait irruption sur le marché indien, permettant d’effectuer une échographie à des prix beaucoup plus bas. Si cette «démocratisation» facilite l’accès aux soins, elle a également entraîné une recrudescence du nombre des avortements sélectifs, en permettant de connaître le sexe du fœtus à moindre coût.

Conséquence, le nombre de filles indiennes est aujourd’hui de 914 pour 1.000 garçons, contre 927 en 2001. Pour inverser la tendance, le ministère de la Santé indien étudie donc la possibilité de mettre en place des taxes afin de rendre l’utilisation des machines à ultrason en provenance de Chine plus onéreuse. Une stratégie à double tranchant puisque le coût augmenterait aussi pour une utilisation médicale des appareils, pour vérifier que le fœtus n’a pas de malformation par exemple.

Effectuer une échographie dans le seul but de révéler le sexe d’un fœtus à une femme enceinte est puni par la loi indienne. Pour la première fois, un médecin coupable de telles pratiques avait été condamné en 2006 à deux ans de prison, rapporte le New York Times. Un symbole qui n’a pas beaucoup enrayé le phénomène, dont les causes sont ancrées dans la société indienne explique RFI:
«La société indienne est depuis longtemps dominée par les hommes. Dans les campagnes, le garçon est considéré comme une force de travail (…). Les filles sont considérées comme inférieures et comme une charge économique puisqu’il faudra payer la dot.»
(...)

Mais l’avortement sélectif n’est pas le seul problème auquel l’Inde doit faire face. Comme le rappelait l’écrivaine Kishwar Desai dans le Guardian:
«Des femmes meurent chaque jour en Inde parce qu’elles n’ont pas pu atteindre un hôpital à temps pour accoucher, qu’elles soient enceintes d’un garçon ou d’une fille.»

Daniel Hughes.


Si vous voulez un petit peu plus d'info, j'ai trouvé cet interview, de 2009, de Bénédicte Manier, qui a écrit Quand les femmes auront disparu : L'élimination des filles en Inde et en Asie :
http://www.avortementivg.com/article-27092759.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ma vie en couleurs Soma - dans Ma vie quotidienne en Inde
commenter cet article

commentaires

Babidji 27/04/2012 14:37

je suis très contente d'avoir lu ce post ... bien sûr je connais dps longtemps le probleme avec l'avortement des foetus fille ... ou encore pire dans les campagnes les plus éloignées les
infanticides des nouveaux nés ... mais je n'étais pas du tt au courant de cete histoire d'échographie, d'appareils chinois ! je ne sais pas comment on pourrait changer les mentalités dans ce pays
... pour également éviter les trafics d'humains avec ces pauvres nepalaises vendues aux indiens qui ne trouvent plus de femme, ou ces pauvres indiennes qui ont parfois 3 frères à satisfaire ...
bref, sujet bien complexe ! sinon j'avais écrit ça il y a longtemps : http://babidji.blogspot.fr/2011/04/pourquoi-je-suis-contre-laccouchement.html, peut-être ne partageras-tu pas mon avis mais ce
que tu dis sur la mortalité en couche me touche particulièrement.

Soma 27/04/2012 15:28



Il y a des sujets tellement ancrés dans la société indienne que cele du garçon & de la fille. J'ignore comment tout cela peut changer... en espérant que cela
puisse changer. Sûrement ! Gardons espoir.
Je vais lire de ce pas ton billet.



La Papote 26/03/2012 15:14

Une telle réalité me donne des frissons dans le dos !

arlette 24/03/2012 21:25

je vais lire et voila qui m'interesse autant que ça m'indigne d'ailleurs!!
bises

http://creasdelaurence.canalblog.com 24/03/2012 18:00

Malheureusement il n'y a pas qu'en Inde où l'on pratique ce genre de chose, c'est révoltant et tellement triste mais c'est une chose qui est devenue monnaie courante dans ces pays et ça depuis des
dizaines et des dizaines d'années si bien que pour changer les mentalités la tâche s'annonce un peu ardue. J'ai vu un reportage une fois justement sur le manque de jeune fille dans les villages si
bien que les garçons pour pourvoir se marier devaient aller dans d'autres villages. Et le plus hallucinant dans cette histoire c'est qu'il y avait des village entiers où il n'y avait que des
hommes.

Bisous Soma

Princess' 25/03/2012 05:18



C'est une pratique assez "asiatique".
Comme je disais en introduction, des millions d'hommes n'auront pas de femmes... et certaines femmes mariés, seront "partagés" avec les frères du mari
notamment.... c'est d'un triste.



Et Si Je devenais Maman 24/03/2012 15:57

Je suis outrée mais absolument pas étonnée !
C'est tellement triste mais les traditions sont tellement ancrées et résistantes que je pense que la route est encore longue, trop longue vers cet équilibre !

Princess' 25/03/2012 05:19



Oui ce n'est pas gagné du tout !
En plus, on ne peut même pas critiquer le manque d'éducation, puisque cela peut être les "riches" familles qui s'envolent ds les pays étrangers pour faire des
échographies de confort, juste pour savoir le sexe, puis des IVG si c'est une fille !



Présentation

  • : Ma Vie En Couleurs
  • Ma Vie En Couleurs
  • : Après avoir vécu 3 ans en Inde, je rentre en France avec un mari & 2 enfants... Ma vie, mon quotidien, mes pensées...
  • Contact

Bienvenue chez moi

Un petit blog qui parle de :

Mon expatriation à New Delhi, en Inde
Mes voyages : en Inde et dans les environs
Ma maternité : ma fille, ma 2è grossesse
Mes loisirs : mes lectures, mes films...
Moi : mes humeurs, mes coups de coeurs, mes coups de gueule...

Mon quotidien en somme !
Bonne Visite

Recherche

Mon blog

facebook-copie-1.png twitter-copie-1.png

hellocoton-copie-1.png

 

tour-eiffeil-copie.png

Design par Korrig Anne

credit.png

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -