25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 11:14

Cela fait déjà une semaine que je suis à Paris.
Après un vol de nuit correct, une puce qui a dormi 3-4h sur mes genoux.... et des douleurs aux bras, aux jambes, aux fesses pour ma part, tout semblait bien se passer jusqu'à l'atterrissage.
A l'amorce de l'atterrissage, je voyais bien que le ciel était bien nuageux, vous savez les nuages bien bleu-gris qui n'annoncent rien de beau. Ce fut un petit tour de montagnes russes avec quelques trous d'air.... et un petit moment "boite de nuit" avec tous ces éclairs. J'avoue que plus je prends l'avion et plus j'ai peur.... et là, j'ai fondu en larmes tellement j'ai flippé.

La transition Delhi-Paris reste "surprenante" & j'apprends à retrouver mes marques dans ce cadre que je connais pourtant si bien, voire par coeur.

 

avion-paris.jpg


Il faisait 45°C avec du soleil.
Il fait 20°C avec de la pluie.

Je débarquais dans l'épicerie, je demandais ce dont j'avais besoin et je me faisais livrer.
Je déambule dans les rayons avec mon caddie, réalisant ce que peut être "la société de consommation".

Je me déplaçais en voiture avec mon chauffeur.
Je me déplace à pied, en poussette, en voiture (je conduis !) en bus, en train, en métro.

Je ne savais plus ranger, faire la vaisselle, le repassage, etc.
C'est le bordel... ah oui ? y'a personne pour ranger, laver, repasser à part moi.

Je restais tranquillement chez moi, ma maid gérait tout.
Cela sonne à la porte. Personne n'ouvre ? Si... moi !

Je ne faisais jamais mon lit le matin, mais il était toujours fait le soir, au moment du coucher.
Mon lit n'est jamais fait et je me couche dans un lit défait.

Des klaxons, des cris de vendeurs, le bruit de la scie, etc... étaient les bruits environnants.
Ici, c'est le silence.... au point qu'en début de semaine, j'avais l'impression d'avoir des accouphènes.

Là-bas, il n'y a pas de trottoirs, des trous, des bosses, des déchets partout...
Ici, il y a des crottes de chien.

Ma fille voyait des chiens, des chats, des singes, des vaches, des cochons, des chameaux...
Ma fille ne voit que des chiens &  des pigeons

Avant la gare Saint Lazare était en travaux.
Maintenant il y a tout plein de magasins.

Avant Paris, c'était ma ville, que je voyais sans voir.
Maintenant, je vois Paris comme une touriste & sur un pont, je me suis dit "si j'avais mon appareil, j'aurais pris une photo".


J'étais à Delhi, je suis à Paris.
Si je suis ravie d'être en France, mais j'ai le sentiment que chez moi, c'est à Delhi...


Partager cet article

Published by Ma vie en couleurs Soma - dans Ma vie quotidienne en Inde
commenter cet article

commentaires

Cara 27/06/2012

J'ai aussi vécu ce drôle de sentiment de se sentir étrangère chez soi, de devoir se réhabituer à tout...

Yuko 03/07/2012

Normal de se sentir un peu "étrangère" dans un pays où tu n'as plus tes habitudes ! Ton pays de coeur est maintenant ailleurs, mais c'est plutôt un plaisir de redécouvrir son pays natal avec des
yeux neufs non ? Bises.

A la croisée des chemins 05/07/2012

En somme, retour à une vie normale :oD

Yuko 05/07/2012

Tu es toujours à Paris ? Biz !

LetterBee 07/08/2012

Dépaysant ce billet ! J'ai beaucoup aimé !

Présentation

  • : Ma Vie En Couleurs
  • Ma Vie En Couleurs
  • : Après avoir vécu 3 ans en Inde, je rentre en France avec un mari & 2 enfants... Ma vie, mon quotidien, mes pensées...
  • Contact

Bienvenue chez moi

Un petit blog qui parle de :

Mon expatriation à New Delhi, en Inde
Mes voyages : en Inde et dans les environs
Ma maternité : ma fille, ma 2è grossesse
Mes loisirs : mes lectures, mes films...
Moi : mes humeurs, mes coups de coeurs, mes coups de gueule...

Mon quotidien en somme !
Bonne Visite

Recherche

Mon blog

facebook-copie-1.png twitter-copie-1.png

hellocoton-copie-1.png

 

tour-eiffeil-copie.png

Design par Korrig Anne

credit.png

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog